31/03/2019
GFME actualité 558
Page accueil
Suite
Actualité de la recherche scientifique 558 sur les glioblastomes




Effets précliniques de l'honokiol dans le traitement du glioblastome multiforme par arrêt du cycle en G1 et apoptose

 

Actualité n° 558 du 13/04/2016

Actualité précédente 557

Actualité suivante 559

Article original

Effets précliniques de l'honokiol dans le traitement du glioblastome multiforme par arrêt du cycle en G1 et apoptose

Auteurs : Lin CJ1, Chang YA1, Lin YL2, Liu SH3, Chang CK4, Chen RM5, 1Comprehensive Cancer Center and Graduate Institute of Medical Sciences, Taipei Medical University, Taipei, Taiwan, 2Brain Research Center, Wan-Fang Hospital, Taipei Medical University, Taipei, Taiwan, 3Institute of Toxicology, College of Medicine, National Taiwan University, Taipei, Taiwan, 4Department of Neurosurgery, Shuang-Ho Hospital, Taipei Medical University Wan-Fang Hospital, Taipei, Taiwan, 5Comprehensive Cancer Center and Graduate Institute of Medical Sciences, Taipei Medical University, Taipei, Taiwan; Brain Research Center, Wan-Fang Hospital, Taipei Medical University, Taipei, Taiwan; Anesthetics and Toxicology Research Center, Taipei Medical University Hospital, Taipei, Taiwan. Electronic address: rmchen@tmu.edu.tw.

Résumé :

Notre
étude antérieure avait montré que l'honokiol, un polyphénol bioactif pouvait traverser facilement la barrière sang-cerveau et tuer des cellules de neuroblastome. Dans cette étude, nous avons évalué en outre les effets précliniques d'honokiol sur le développement des gliomes malins et des mécanismes possibles. Les effets de l'honokiol sur la viabilité, l'activité des caspases, l'apoptose et l'arrêt du cycle cellulaire dans le gliome humain MG U87 et U373MG ont été examinés. Comme pour les mécanismes, les niveaux de phosphorylation ou d'inactivité de p53, p21, des kinases cycline dépendante, CDK6, CDK4, de la cycline D1, et de E2F1 ont été immunodétectés. Pifithrin-α (PFN-α), un inhibiteur de p53 a été utilisé sur les cellules. Finalement, nos conclusions, in vitro, ont été confirmées en utilisant des souris nues chez lesquelles ont été implantées des xénogreffes de cellules de gliomes MG U87. L'exposition des cellules de gliomes malins MG U87 à l'honokiol a diminué la viabilité cellulaire. En parallèle, l'honokiol a induit l'activation des caspases -8, -9, et -3, l'apoptose, et l'arrêt du cycle cellulaire en G1. Le traitement des cellules de gliome malin MG U87 avec l'honokiol a augmenté la phosphorylation de p53 et les niveaux de p21. L'honokiol a provoqué la réduction du signal de transduction de CDK6, CDK4, de la cycline D1, la phosphorylation de (p)RB, et de E2F1. Le traitement des cellules MG U87 avec PFN-α a considérablement réduit la phosphorylation de p53 induite par l'honokiol et l'augmentation de p21. Les modifications induites par l'honokiol dans les niveaux de CDK6, CDK4, de la cycline D1, de p-RB, et de E2F1 ont été atténués par PFN-α. En outre, l'honokiol pouvait induire l'apoptose des cellules de gliome U373MG. Dans notre modèle in vivo, l'administration d'honokiol a prolongé la survie des souris implantées avec des cellules de gliome MG U87 avec activation de la caspase-3 et des changements dans p53, p21, CDK6, CDK4, cycline D1, p-RB, et E2F1.

Conclusion :
L'honokiol peut réprimer la croissance du gliome humain en induisant l'apoptose et l'arrêt du cycle cellulaire des cellules de la tumeur par activation de la voie p53/cyclines dépendantes D1/CDK6/CDK4/E2F1. Nos résultats suggèrent la possibilité d'honokiol dans des thérapies pour les gliomes malins humains.

Pubmed : 27064011 


MOTS-CLÉS : Apoptose, arrestation du cycle cellulaire, Honokiol, gliome malin, voie p53/CD1/CDKs/E2F1

Vocabulaire

Honokiol (magnolia)

Honokiol ((3’,5-di-(2-propenyl)-1,1’-biphenyl-2,2’-diol) est un produit naturel extrait du magnolia. De récentes études précliniques ont démontré des propriétés anti-inflammatoires, anti-angiogéniques, anti-oxidatives et anti-cancéreuses. L'honokiol cible de nombreuses voies de signalisation, NF-κB, STAT3, EGFR, m-TOR qui ont une grande importance dans l'initiation des cancers.

p53
p53 est une protéine facteur de transcription régulant certaines fonctions cellulaires importantes comme la mitose ou l'apoptose. Son gène est le P53 situé sur le chromosome 17 humain. Le gène codant pour la protéine p53 est endommagé dans la moitié des cancers chez l'Homme.

p21
p21Cip1 (ou p21Waf1), également connue sous le nom d'inhibiteur 1 de la kinase cycline dépendante est une protéine inhibitrice des kinases cyclines dépendantes CDK6, CDK4, protéines du cycle cellulaire. La protéine p21 est codée par le gène CDKN1A, localisé sur le chromosome 6 humain.

CDK6, CDK4
Protéines kinases impliquées dans le cycle cellulaire dépendantes de cyclines régulatrices.

 

Page accueil