11/02/2013 GFME Retour à la page générale
Suite
Indices de Karnofsky


Les performances diminuent avec le temps et la maladie vers plus de dépendance. Il existe des équipements à prévoir, fauteuil roulant, lit médicalisé, chaise percée, pour rendre les efforts plus supportables.Ces matériels, sont pris en charge mais doivent être demandés par ordonnance d'un médecin.

Echelle de Karnofsky
100 - normal, aucunes évidence de maladie
90 - capable d'assurer une activité normale, signes mineurs de maladie
80 - capable exécuter une activité normale mais avec effort ; quelques signes apparents de la maladie
70 - peut assurer ses soins, mais incapable d'exécuter une activité normale ou de faire un travail actif
60 - dépendance occasionnelle, exige l'assistance occasionnelle mais est capable d'assurer la plupart de ses propres besoins
50 - dépendance totale, exige une assistance considérable et un soin médical fréquent
40 - exige un soin spécial et une assistance, statut de handicap
30 - l'hospitalisation est indiquée, même si la mort n'est pas pas tout de suite, handicap sévère
20 - hospitalisation nécessaire, très malade, traitement positif actif exigé.
10 - le processus fatal progresse rapidement ; moribond

Une échelle pour évaluer la dépendance
Il y a une gradation de l'état du malade selon qu'il n'éprouve aucun symptôme de la maladie ou de façon mineure et la dépendance totale du malade incapable d'effectuer seul le moindre geste.
Le malade peut s'occuper de lui même ou avoir besoin de l'assistance d'un tiers de façon occasionnelle ou permanente. L'oncologue détermine votre indice de Karnofsky.
Un indice clé en cancérologie
Cet indice de dépendance doit son nom au Dr. David A. Karnofsky, un spécialiste américain en chimiothérapie du cancer qui créa cette échelle de mesure.
L'indice de Karnofsky mesure la capacité d'une personne à exécuter des actes habituels. Il permet également d'apprécier les progrès d'un patient qui suit un essai thérapeutique. C'est un indice clé en cancérologie. Avec des traitements anti-angiogéniques couplés à des chimiothérapies, des patients avec des tumeurs malignes de cerveau voient leur indice de Karnofsky remonter de plusieurs niveaux et mesure la réponse du patient aux traitements.

Retour à la page générale