08/05/2017
GFME, diagnostic, Pet-scan

Accueil
Suite
Tep ou Pet-Scan (Scanner par image de rayons gamma)




Appareil Pet-scan

Le principe
La TEP ou Pet Scan ou Positron Emission Tomographie, (Tomographie par Emission de Positrons, est une imagerie fonctionnelle et non structurelle comme le Scanner et l'IRM qui mesure l'activité des parties du cerveau dans certaines taches. Cette technique d'imagerie est basée sur la détection de rayons gammas émis par la rencontre des positrons émis par le radio élément chargé, du fluor généralement qui est injecté dans l'organisme et les électrons voisins. On injecte donc en intraveineuse au patient un traceur à base de fluor lié à du glucose, généralement du 18 fluoro-désoxy-glucose ou 18-FDG, qui diffuse dans le corps. On détecte cette diffusion avec un scanner à hautes performances : le PET-Scan.
L'examen
On injecte le radio élément au patient, à jeun (on peut boire de l'eau) et au repos complet. L'examen commence environ une heure après l'injection et dure en moyenne 30 minutes. Des caméras tournent autour du patient allongé sur un plan coulissant centré dans un anneau cylindrique constituant le PET-Scan. L'immobilité totale du patient est demandée pendant la prise des clichés lorsque l'opérateur le décide en observant son écran. On obtient également après traitement de quelques jours des images en couleurs et en trois dimensions, dont la coloration est en relation directe avec l'intensité de la réponse. Les images obtenues vont ainsi permettre d'avoir une idée de la consommation en glucose des organes étudiés. On sait que les cellules cancéreuses sont de plus grandes consommatrices de glucose que les cellules bénignes. Les différentes colorations indiquent en quelque sorte l'intensité de fonctionnement de l'organe observé. On observe également une accumulation de glucose dans les zones cicatricielles ainsi que dans les zones inflammatoires.
Les tumeurs, les inflammations, les cicatrices, grosses consommatrices de fluoro-désoxyglucose FDG
Tous les organismes ayant une grande activité, comme les sportifs doivent consommer du glucose. Les cellules tumorales toujours en croissance et en division ont besoin de glucose, il en est de même des cellules du système immunitaire face à un agresseur comme les cellules comprimées par leurs voisines et qui souffrent. Les cicatrices ont également cet appétit pour le glucose. Le glucose est appelé le carburant du cerveau. Les nouvelles techniques d'imagerie médicale permettent une appréciation de la topologie du métabolisme cellulaire. En tomographie à émission de positon, TEP, on utilise non pas du glucose mais un composé dérivé du glucose : le fluorodésoxyglucose ou 18F-FDG qui, d'un aspect structural, est suffisamment proche du glucose pour être capté par les cellules mais inutilisable dans leurs métabolismes. Ce composé étant radioactif, les rayonnements émis sont alors captés et, suivant leur répartition dans l'organisme, produisent une image d'hyperfixation dans les lieux de haut métabolisme (par exemple : le cerveau, le cœur, les tumeurs...).
L'examen ne remplace pas les Scanner et IRM
Le PET-Scan ne remplace pas les examens traditionnels d'imagerie, le Scanner et l'IRMs, il le complète seulement dans des cas précis et pour les tumeurs cérébrales, pour les suspicion de récidive. Le Pet-scan donne cependant au médecin des informations sur le métabolisme des tissus. La Tep peut faire appararaître de petites tumeurs non visibles au scanner ou à l'IRM dont le diagnostic devra être ensuite confirmé (faux positifs). La Tep peut aussi donner une indication sur l'activité d'une chimiothérapie.
L'IRM fonctionnelle contre Pet-Scan
Aujourd'hui l'IRM fonctionnelle a remplacé le Pet-Scan sur les tumeurs cérébrales. La TEP repère moins précisément que l’IRM les structures cérébrales sollicitées. L'IRM fonctionnelle est utilisée par le neuro chirurgien préalablement à l'opération pour localiser les zones fonctionnelles. L'IRM fonctionnelle a l'avantage d'être un examen plus rapide de 2 à 5 fois, non invasif, sans produit. Le Pet-Scan de faible résolution a le seul avantage d'être accessible à tous, aux porteurs de stimulateur cardiaque par exemple. L’IRM fonctionnelle est précise au millimètre près.
TEP
Technique invasive, injection d’un marqueur radioactif par voie sanguine
Faible résolution spatiale 250 à 1000 mm³ et temporelle, 2 minutes
Photons gamma
Durée d'examen 120 min
Instrumentation PET scan + cyclotron à proximité pour marquage radioactif de molécules
Risque de répétitivité, problème des doses de radio-activités injectées
IRM fonctionnelle
Non invasive : pas d’injection de produit radioactif
Excellente résolution spatiale 15 à 60 mm³ et temporelle 1,5 à 6 s
Type Champ magnétique,ondes radio
Durée d'examen 20 à 60 min
IRM avec séquence d'acquisition ultra rapide Risque de répétitivité, pas de problème connu
Ne concerne que les récidives
Les indications reconnues pour le Pet Scan sont l'épilepsie en vue d'une intervention et pour les tumeurs cérébrales, les seules suspicions de récidive qui peuvent ne pas encore apparaître au Scanner ou à l'IRM.
Diabétiques et femmes enceintes danger
Comme on vous injecte du glucose, on vous demandera si vous êtes diabétique.
Cet examen est déconseillé aux femmes enceintes malgré la faible irradiation du marqueur. Le patient devra éviter ensuite les femmes enceintes pendant 4 heures.


Page générale