28/10/2018
GFME actualité 338
Page accueil
Suite
Actualité scientifique 338 des glioblastomes



La chirurgie cytoréductive du glioblastome, la clé aux thérapies adjuvantes prospères (nouvelle discusssion dans une vieille discussion)

Actualité n° 338 du 12 avril 2011

Actualité précédente 337

Actualité suivante 339

Article original Acta Neurochirurgica Vienne 9 avril 2011

Chirurgie Cytoreductive de glioblastoma comme la clef aux thérapies de l'adjuvant prospères: nouvelles discussions dans une vieille discussion.


Stummer W, le repaire du fourgon a Courbé MJ, Westphal M., Département de Neurochirurgie, Université de Münster, Albert Schweitzer-Str. 33, 48149, Münster, Allemagne, walter.stummer@ukmuenster.de,.


Résumé :
Cet article discute les données de 3 essais cliniques de phase III randomisés sur le rôle de la chirurgie dans le glioblastome.

Méthodes :

Les données ont été examinées à partir de l'ampleur de la résection pendant la chirurgie en utilisant 1-l'essai sur la fluorescence 5 ALA résection fluorescence-guidée contre résection conventionnelle), 2-L'essai sur l'utilisation des implants Gliadel de gaufrettes de BICNU contre placebo), et 3- l'essai EORTC Study 26981-22981 (radiothérapie contre radio-chimiothérapie de Temodal (temozolomide).

Résultats :
Pour les malades avec glioblastome opérés avec la méthode de fluorescence 5-ALA, la survie médiane était de 16,7 mois pour les malades avec résection complète contre 11,8 mois pour ceux avec résection partielle. Les survies ont été maintenues après les corrections pour l'âge du patient et l'emplacement de la tumeur. Pour les malades avec glioblastome dont la résection était au moins de 90% qui ont reçu les implants de Gliadel, la survie médiane était meilleure avec 14,5 mois, contre 12,4 mois pour les patients qui recevaient un placébo. Mais aucune augmentation de survie n'a été trouvée pour les patients avec moins de 90% de résection , 11,7 mois de survie pour les patients ayant reçu Gliadel contre 10,6 mois pour ceux ayant reçu le placébo. Dans l'étude EORTC, le gain médian absolu dans la survie avec la radio-chimiothérapie de Temodal contre radiothérapie seule était plus grand pour les malades avec une résection complète, +4.1 mois, mais seulement +1,8 mois pour les malades avec résections partielles et pour les malades n'ayant eu que la biopsie de +1.5 mois. Cela suggère que la chirurgie a augmenté l'action du traitement adjuvant.

Conclusion :

La résection complète paraît améliorer la survie et peut augmenter l'efficacité des thérapies adjuvantes. Si la résection sans risque est réalisable et complète, cela devrait être le but chirurgical pour glioblastome.

Pubmed : 21479583


Index